Ammetzwiller - Bernwiller

Ammertzwiller-Bernwiller

Commune nouvelle de Bernwiller
Accueil » La maison HENNER

La maison HENNER

Jean-Jacques HENNER fit construire cette demeure dans son village natal en 1885.

Il avait alors 56 ans. À Paris, le fils de paysans de Bernwiller, était devenu un peintre renommé. Mais plutôt que de rêver d’un hôtel particulier dans un beau quartier de la capitale, il a bâti son « château » dans cette terre du Sundgau qu’il affectionnait tant.

Il y revenait chaque année entre été et automne. Il se promenait autour de l’étang qu’il avait fait aménager près du Spechbach, il cueillait les fruits de son verger et admirait ses arbres avec beaucoup de fierté. Comme son contemporain le peintre Claude MONET (1840 – 1926), Jean-Jacques HENNER a participé à la conception de son jardin.

Lors de ses longues promenades dans les bois et clairières, Jean-Jacques HENNER notait et dessinait dans ses carnets, retranscrivant des morceaux de paysages, des impressions sur la lumière ou le temps. De retour dans l’atelier parisien, ces carnets lui servaient à créer les paysages idéalisés qui contribuèrent à faire de lui, selon les mots de l’écrivain Jules Charles, « le poète de la nature et des bois, de la rêverie et de la beauté ».

Après la mort du peintre en 1905, la propriété est restée dans la famille jusqu’en 1938 ; elle a alors été léguée aux Sœurs de la Croix, congrégation fondée en 1848 à Strasbourg dans un but éducatif. La donation comportait une clause d’obligation « d’installer et d’entretenir une œuvre sociale d’utilité publique, notamment une école ménagère rurale pour jeunes filles ». Pendant un demi-siècle, la maison a alors accueilli des enfants, des apprentis couturières, des personnes handicapées.

En 1998, trois ans après le départ des sœurs, la municipalité a racheté le bâtiment.

Mentions légales
Création
menu