Panneau 10 – Buchwald

voir le panneau 10

Secteur dans la forêt appelé  Baraquement Central , il est intéressant par la présence d’un point d’eau.
Situé en contrebas de la première ligne,  une compagnie s’y relaie .

Quatre sections forment une compagnie, commandée par un capitaine.
Au combat, la compagnie engage parfois deux sections en première ligne et maintient les deux autres en arrière.
Petite par la taille, elle ne peut être longtemps engagée au combat, sans l’appui de réserve.

Plus d’information :
Lire
l’ouvrage de
J.P. Ditner

En vente à la mairie
8€

Ces cartes postales montrent les tranchées en forêt et nous donnent une idée du secteur.

Carte du Centre de Résistance Buchwald Sud
Baraquement Central et Villa des Coucous les rectangles surmontés d’une croix indiquent que la compagnie est commandée par un capitaine.
CENTRES DE RÉSISTANCE.

Plusieurs points d’appui groupés en largeur et en profondeur, réunis sous le commandement d’un même chef, constituent un centre de résistance. Le centre de résistance est occupé par une unité constituée, qui fournit les garnisons des points d’appui et les troupes réservées. L’effectif de la garnison d’un centre de résistance est normalement d’un bataillon.
Les centres de résistance comprennent toujours un réduit.

Leur rôle est de contenir l’ennemi grâce à un ensemble de points qui se soutiennent mutuellement, en largeur et en profondeur, avec appui de mitrailleuses, placement des FM, des grenadiers… Points également connus de l’artillerie pour que son soutien soit à propos !

Les centres de résistance apparaissent en 1915, ils évoluent largement dans leur conception après leur inefficacité au bois des Caures en février 1916. Si fin 1914 les tranchées sont tenues au coude-à-coude, en 1915 puis 1917 les centres de résistance permettent de mettre moins de monde en premières lignes  avec plus d’efficacité en cas de rupture de la première ligne.