Panneau 8 – Voie de 0,60m

voir le panneau 8

Le chemin de fer  chez les français comme chez les allemands permet d’amener et d’approvisionner les troupes au plus près.
Il a un rôle essentiel dans ce conflit.
Un des enjeux du secteur pour les français est de réussir à relier les lignes reconquises en début du conflit. Celle  de la vallée de Thann à celle de Masevaux.
Cernay et sa gare de 1914 à 1916 seront l’objet de combats violents avec comme  point d’orgue le HARTMANNWILLER- KOPF ou VIEIL ARMAND
La gare de Burnhaupt était la plus proche du front, et a fait l’objet de violents combats. Les allemands sont à Burnhaupt et dans les villages proches, seule la gare était reconquise.
La gare de Sentheim fut un haut lieu stratégique d’appui du front durant la guerre 14-18. De Sewen à Burnhaupt, dès Août 1914, la ligne se retrouve dans l’Alsace reconquise, mais reste isolée des chemins de fer nationaux

Dans la forêt de Mortzwiller, les sapeurs du 5e Régiment de Génie ont construit fin 1914 un réseau de chemins de fer stratégique à voie de 0,60 m, puis ont prolongé le tramway à voie métrique venant de Belfort (CFB) depuis Lachapelle sous Rougemont jusqu’à Sentheim. Ces lignes furent repérées par l’ennemi qui les bombarda régulièrement. Le tramway fut électrifié en avril 1915 pour éviter le repérage des locomotives à vapeur par leurs fumées.
Afin de permettre aux canons lourds de l’ALVF de pilonner les lignes allemandes, une ligne à voie normale a été construite et mise en service en janvier 1917 entre Montreux Vieux et Lauw. Le tronçon de ligne Sentheim-Sewen n’est alors plus isolé et voit circuler de nombreux trains de permissionnaires venant des différentes lignes de front.

Plus d’information :
Lire
l’ouvrage de
J.P. Ditner

En vente à la mairie
8€

 

 

 

 

 

carte du secteur – chemin de fer